En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies

Ces derniers sont nécessaires au bon fonctionnement du site En savoir plus

J'ai compris

Conseils et aides proposés

Vous êtes employeur et l’un de vos salariés a des restrictions sur son poste de travail... Vous vous demandez quelles sont les actions à mener pour l’accompagner ? Les aides proposées ? L'OETH vous présente des conseils et solutions adaptés à chaque situation.

Les actions conseillées :

  • Rencontrer le médecin du travail connaître les restrictions médicales du salarié et identifier les tâches qu'il peut effectuer, celles qui necessitent des aménagements, celles qu'il ne peut éventuellement plus accomplir.
  • Organiser une rencontre entre le salarié, le médecin du travail, le responsable hiérarchique et la direction (incluant le référent handicap, s'il y en a un au sein de votre structure/association) pour :
     - une analyse commune et précise de la situation en respectant trois principes :
    • une restriction médicale est une inaptitude potentielle à venir ;
    • une restriction médicale n’est pas une incapacité à faire mais une opportunité de faire autrement ;
    • la déficience d’un salarié ne doit pas être compensée par le collectif.

- rechercher des solutions pour que le salarié puisse être opérationnel au sein de son service malgré sa/ses restriction(s) médicale(s). Cette réflexion peut nourrir votre document unique et vous permettre d’améliorer les    conditions de travail des collègues ayant la même fonction ou étant du même service, afin d’éviter d’autres situations à risques.

  • Inscrire le salarié dans votre suivi « vigilance sur le parcours professionnel ».
  • Les difficultés d'un salarié pouvant conduire à un risque d'inaptitude à moyen terme, un avis avec restrictions est l'occasion d'amorcer une réflexion avec le salarié sur une réorientation professionnelle. Utiliser des signaux d'alerte tels que l'aptitude avec restrictions, c'est anticiper de futures potentielles inaptitudes à venir !
  • Puisqu’il y a une restriction médicale, c’est qu’une déficience ou une pathologie impacte son activité de travail. Ce sont des facteurs suffisamment importants et proches de la définition du travailleur handicapé donnée par la loi de 2005. Vous pouvez donc commencer à enclencher une conversation sur la reconnaissance du handicap avec votre salarié. Le médecin du travail tiendra également le même discours. Vous pouvez d’ailleurs aborder ce sujet avec le médecin du travail et les instances représentatives du personnel lorsqu’elles sont sensibilisées au sujet.

  • Si le salarié a saisi l’intérêt de se faire reconnaitre travailleur handicapé, vous pouvez  l’accompagner. Sur le site de la MDPH de votre département, imprimer le document de la demande de RQTH. Transmettez-lui et aidez-le à le remplir si besoin (télécharger le formulaire unique n°13788*01 et la notice explicative). Le salarié peut s'orienter également vers le médecin du travail, l'assistance sociale (SST ou Carsat), les IRP ou le référent handicap pour l'accompagner dans cette démarche.

Plusieurs organismes peuvent vous aider dans vos démarches :

  • Solliciter le service de santé au travail (voir le dossier Services de santé au travail sur le site de l'INRS). Si elle existe,une cellule de maintien dans l'emploi constitue un appui supplémentaire pour l'accompagnement du salarié. Destiné aux salariés qui rencontrent des difficultés à leur poste manaçant à plus ou moins long terme le maintien de leur aptitude, il s'agit d'un accompagnement individualisé mené en collaboration avec le médecin du travail et un chargé de maitien dans l'emploi de son équipe, destiné à rechercher des solutions adaptées à la problématique de santé (aménagement de poste, reclassement, etc.).

 

OETH vous accompagne…

Si le salarié a fait une demande de RQTH :

> Bénéficier de conseils personnalisés

OETH vous apporte son expertise et savoir-faire dans vos problématiques de maintien dans l’emploi, notamment sur :

  • La gestion du parcours professionnel sur mesure
  • Les aménagements de poste
  • La gestion des inaptitudes au poste
  • La création d’une cellule de réflexion autour du maintien dans l’emploi afin de mettre en place les signaux d'alertes permettant de repérer les salariés en difficulté et instaurer un suivi des situations détectées
  • Les outils et aides financières à mobiliser en fonction de la situation du salarié
  • La sensibilsation au handicap

Vous souhaitez approfondir une thématique ? Etre accompagné ? Contactez le conseiller OETH de votre région.

 

Pour aller plus loin…

Des fiches pratiques associées à cette situation sont à votre disposition. N’hésitez pas à les consulter !

Consulter la publication : Prévention des TMS


Tous les champs marqués d'un astérisque * sont obligatoires.

Haut de page

Inscription à la newsletter

Les champs avec une * sont obligatoire