En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies

Ces derniers sont nécessaires au bon fonctionnement du site En savoir plus

J'ai compris

Quatre trophées ont été remis pour récompenser les actions des établissements dans le cadre de la politque d'emploi des travailleurs handicapés. Les Trophées ont été remis le 23 novembre 2016 à Paris à l'issue de la 3ème journée nationale du réseau des référents handicap.

Trophée de l’insertion

Le trophée est remis cette année à l’Union Soins et Services d’Ile-de-France (fondation hospitalière Sainte-Marie). Le jury a souhaité récompenser une association qui a misé sur une véritable politique d’insertion des travailleurs handicapés avec par exemple la mise en place de procédures au moment de la dépose d’une offre d’emploi, avec un affichage claire pour mettre en avant leur souhait de non-discrimination y compris sur le handicap.

"Notre politique a été développée dès 2011 et ce prix couronne le travail accompli depuis. Nous avons multiplié des actions auprès des centres de réadaptation professionnelle pour accueillir des stagiaires et nous identifions toutes les structures susceptibles de nous adresser des stagiaires." Myriam Kokx, directrice des Ressources Humaines.

© Elodie Ratsimbazafy

Trophée de la sensibilisation au handicap

Le trophée est remis à l’Hôpital Villiers Saint-Denis, sa référente handicap, Aurélie Siconolfi, et son directeur des Ressources Humaines, Stéphane Faivre.

"Nous représentons un établissement de 580 salariés. J'ai été nommé référent handicap en 2013 et nous avons mis en place en 2014 une politique Handicap Santé qui consistait à répondre aux 4 enjeux suivants : la prévention,
la sensibilisation et l’insertion, le maintien dans l’emploi et les partenariats.
Nous avons souhaité mettre en place une démarche quelque peu atypique par rapport à de simples réunions d’information et de sensibilisation avec le personnel, l’encadrement et les instances représentatives du personnel. La réalisation d’un film sur les situations de handicap a permis de montrer des situations concrètes. Nous avons créé ce film avec des salariés de l’établissement et avec des acteurs professionnels afin de dédramatiser les situations de handicap. Nous avons également mis en place au mois d'octobre une semaine de sensibilisation des salariés. Nous avons  fait appel à une troupe de théâtre qui a sensibilisé les salariés par le biais de saynètes lors de leurs pauses-déjeunes. Nous avons aussi proposé un parcours sensoriel permettant de se placer en situation de handicap. Nous nous sommes appuyés sur le kit OETH qui est un outil extraordinaire.

Puis nous avons, dans un second temps, mis en place une table ronde et avons invité des salariés à venir discuter de leur situation. Un sportif de haut niveau a d’ailleurs participé à notre table ronde. L’objectif suivant consiste à intervenir au plus près des équipes".  Aurélie Siconolfi, référente handicap.

© Elodie Ratsimbazafy

Trophée du maintien dans l’emploi

Le trophée est remis à l’équipe de l’Hôpital Camille Miret de Leyme. Le jury a souhaité récompenser une politique construite en harmonie avec les instances représentatives du personnel et une politique essentiellement construite autour de l’anticipation et qui s’est donné les moyens de son ambition, notamment avec la création d’un poste d’infirmière du travail.

"Je représente l’institut Camille Miret qui regroupe plus de 15 établissements. Je suis arrivée en 2014. Tous les mois, j'ai dû licencier des personnels pour inaptitude. J’ai parlé de cette situation autour de moi et me suis rendue compte que les directeurs d’établissements et les chefs d’établissement ainsi que les salariés se sentaient tous concernés par ce phénomène. Il nous manquait un intervenant sur le terrain : malgré un contexte d’économies, nous avons créé le poste d’infirmier du travail. Nous avons été grandement aidés par OETH. Nous ne voulions plus procéder à des licenciements pour inaptitude. Nous avons aussi créé une commission paritaire Santé au travail qui rassemble des élus, des directeurs d’établissement, des directeurs du siège, des chefs de services et des travailleurs en situation de handicap. Nous avons évité depuis un an 12 licenciements grâce à des reclassements."

© Elodie Ratsimbazafy

Prix du jury

Le trophée est attribué à Roselyne Bausch, référente handicap de la Maison de retraite Bas-Château d’Essey-lès-Nancy.

"Notre action a été menée dans 2 établissements située dans l’agglomération de Nancy. J'ai été formée en 2014 pour prendre en charge les fonctions de référent handicap. J'ai reçu la prime de 2 000 euros pour la première fois en 2015 et j'ai souhaité l’utiliser pour organiser une journée autour du thème du bien-être. J'ai fait venir une sophrologue, un docteur en sciences de la relaxation et une bio-esthéticienne. L’objectif consistait à créer un lien avec les salariés des établissements et à les sensibiliser à l’importance de prendre soin d’eux et d’être à l’écoute de soi. Cette journée du bien-être s’est tenue au mois de juin. Nous avons organisé un renfort d’équipes, à savoir que les salariés pouvaient être détachés de leur travail. Cette journée a été un réel succès. Un second projet suivra cette première initiative." Roselyne Bosch, référente handicap.

© Elodie Ratsimbazafy

 

Ouverts à l'ensemble des établissements couverts par l'accord OETH, les trophées OETH ont pour objectif de valoriser les actions réalisées par les établissements.

Lors de cet événement quatre prix sont décernés : le prix de l'insertion, celui du maitien dans l'emploi, de la sensibilsation au handicap et enfin le prix du jury.

Les menbres du jury 2016 :
Claire Boudet, référente handicap, Fondation Hopale, Berk sur mer
Karine Fiba, référente handicap, Les Papillons blancs, Roubaix/Tourcoing
Jean-Michel Vermersch, directeur du département insertion professionnelle APAHM (Cap emploi)
 

Référents handicap : retrouvez la synthèse de la journée nationale du réseau des référents handicap sur votre espace réservé

 

Haut de page

Inscription à la newsletter

Les champs avec une * sont obligatoire