En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies

Ces derniers sont nécessaires au bon fonctionnement du site En savoir plus

J'ai compris

Comme vous le savez, OETH est présent à l’Ile de la Réunion grâce à une représentation locale dédiée depuis janvier 2018. Ainsi, jusqu’à présent, Emmanuelle PIGNOLET vous a accompagnés dans votre politique handicap et a fait le relais avec les services d’OETH en métropole. Aujourd’hui, en remplacement d’Emmanuelle PIGNOLET qui occupe de nouvelles fonctions, Carine CHAMFRAULT est votre nouveau contact.

Chargée de mission en qualité de vie au travail et handicap, Carine Chamfrault s’est spécialisée dans le conseil aux entreprises et aux acteurs publiques sur les questions liées au handicap et à l’organisation du travail. Elle a animé par ailleurs le réseau des référents handicap des trois fonctions publiques. Analyser, diagnostiquer et proposer des solutions adaptées font partie de ses objectifs.

Contact :

Carine CHAMFRAULT
Téléphone : 06 92 31 16 94
Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Depuis plusieurs années, l’OETH forme des référents handicap dans les établissements adhérents sur tout le territoire. L’objectif principal de ce dispositif ? Faciliter la mise en œuvre d’une politique Handicap dans chaque structure. Benoît Fourati, chargé de mission handicap Croix-Rouge française, s’est récemment emparé de cette formation pour plusieurs membres des ressources humaines (RH) des directions régionales de la Croix-Rouge française (CRf), en vue de la constitution d’un réseau de référents. Explications.
 

Pourquoi avoir mis en place cette formation de référents handicap régionaux ?

Pour répondre tout d’abord à l’un des articles de l’accord OETH. En effet, tous les signataires doivent nommer des correspondants Handicap. Mais aussi pour créer un réseau de correspondants handicap régionaux coordonné, actif, et efficace.

Nous avons déjà plusieurs référents handicap dans les établissements de la Croix-Rouge française mais ces derniers sont éloignés du siège, rarement en contact avec les services des ressources humaines et répartis en fonction des volontaires. Il est ainsi difficile d’impulser une politique Handicap structurée pour l’ensemble de nos établissements. Nous avons donc souhaité remonter d’un cran la formation et nommer des « super-référents » au sein des services Ressources Humaines des directions régionales avec qui nous avons des interactions régulières. Cela va nous permettre de coordonner nos actions.

Quelles seront les missions de ces nouveaux correspondants handicap régionaux ?

Dans un premier temps, leur mission va consister notamment à sensibiliser les salariés et les dirigeants sur les problématiques du handicap au travail. Leur feuille de route est assez simple afin qu’ils s’approprient facilement leurs objectifs et la feuille de route qu’ils se sont fixés.

A terme, les correspondants auront trois missions principales :
- porter l’accord OETH,
- décliner en région la politique Handicap de la Croix-Rouge française portée par la Mission Handicap Nationale,
- agir sur la prévention des inaptitudes et du handicap.

Comment s’est déroulée la formation ?

Tout en suivant la forme (2 jours de formation avec une partie théorique et une partie « ludique ») ainsi que les grandes lignes de la formation classique des référents d’établissement (réglementation, accord OETH, lutte contre les préjugés…), la formation des correspondants régionaux a également développé des points spécifiques sur lesquels la mission handicap nationale de la Croix-Rouge française souhaite agir. Par exemple, nous travaillons actuellement sur la prévention des inaptitudes afin d’éviter les licenciements. Nous avons à ce titre remis aux correspondants des « kits » de préparation pour qu’ils mettent en place dès le mois de septembre des comités de maintien dans l’emploi (personnes à réunir, courriers pré-rédigés…).

Cinq personnes ont pour le moment été formés, va-t-il y en avoir d’autres ?

Oui je l’espère. Toutes les régions ont nommé un correspondant mais tous n’ont pas encore pu être formés.  Les intéressés pourront suivre la formation classique de l’OETH et rejoindre ensuite les coordinations que nous organisons avec les correspondants pour connaître les spécificités de notre politique. Il y a aujourd’hui une très bonne dynamique de groupe. Les correspondants ont très envie de travailler ensemble.

 


TEMOIGNAGES
 

Julie Azevedo Pereira, responsable Ressources Humaines Adjoint, délégation régionale Hauts-de-France et Normandie

"Cette formation était très riche. Elle m’a permis de refaire un point sur les bases de la réglementation et de l’accord OETH. Je suis désormais beaucoup plus à l’aise pour répondre aux questions des salariés, notamment sur la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH). J’ai également beaucoup aimé l’aspect pratique de cette formation. Cela permet de se rendre bien compte des situations auxquelles nous pouvons être confrontés. Depuis, j’ai notamment profité du dernier comité RH pour sensibiliser les gestionnaires des ressources humaines : je les ai accueilli avec un petit déjeuner dans le noir et les ai fait participer au jeu présenté lors de la formation. Cette méthode facilite en effet le dialogue et permet une diffusion transversale de l’information et non uniquement descendante. Plus généralement, je compte utiliser ce jeu pour sensibiliser les nouveaux salariés à la question du handicap lors des journées d’intégration régionales."

 

 

Claire-Elodie Delattre, chargée opérationnelle Ressources Humaines de la délégation régionale Provence-Alpes-Côte d’Azur et Corse

"La problématique du handicap m’a toujours intéressée. Je me suis donc portée naturellement volontaire pour suivre la formation organisée par la Croix-Rouge française et devenir correspondante régionale. Il y a en effet encore un gros travail de sensibilisation à faire au sein de nos structures car le handicap demeure un tabou. Cette formation permet notamment de briser les a priori et d’avoir une nouvelle vision du handicap : oui il est important que les salariés déclarent leur handicap afin de travailler dans les meilleures conditions possibles et de bénéficier d'un accompagnement personnalisé de notre part, et non la reconnaissance de leur handicap n'est absolument pas un frein à leur évolution professionnelle. C’est le message que j’entends faire passer auprès de nos correspondants RH en établissements et donc, in fine, auprès de nos 1 700 salariés. Cette formation m’a également permis de rencontrer mes homologues des autres délégations régionales et de tisser des liens. Nous pouvons ainsi partager nos bonnes pratiques, nos outils et nos idées. Je tiens à remercier Benoît Fourati pour cette formation et son implication dans les projets que nous menons en région."

 

Pour aller plus loin

Consulter les fiches pratiques sur le maintien dans l'emploi
Consulter le descritif de la formation Référent(e) handicap

 

 

"J'ai voulu faire le DuoDay pour montrer aux gens de l'extérieur qu'un handicapé peut travailler dans le milieu du handicap". C'est avec ces mots que Julien Reiser commence à nous parler de sa journée passée aux cotés de Sarah Bouidia pour découvrir le métier de moniteur-éducateur au sein de l' ASEI Agir, Soigner, Eduquer, Insérer (FEHAP). C'est aussi une belle illustration du dispositif OASIS handicap qui permet depuis plusieurs années à de nombreuses personnes de se former et de trouver un emploi dans notre secteur.

Développé suite à une expérimentation régionale réussie en Languedoc-Roussillon en partenariat avec l’IRFFD-IFOCAS (IRTS) de Montpellier, le dispositif OASIS Handicap propose au travers d’actions de positionnement, de remise à niveau, de remobilisation, d’approche métiers et de pré qualification, de soutenir et valider les compétences nécessaires à l’entrée dans une formation qualifiante, en vue de l’obtention d’un titre ou d’un diplôme professionnel. Le dispositif comprend 210 heures d’accompagnement et de formation théorique et 210 heures de stages professionnels qui pourront être réalisés dans des établissements relevant de l’accord OETH.

OASIS Handicap : retrouvez toutes les informations sur notre site

Le Salon Handicap, Emploi & Achats Responsables est le premier événement du genre qui couvre à la fois la sensibilisation, l'emploi direct et les achats responsables. Découvrez comment transformer l'entreprise afin d'accroître l'employabilité des personnes en situation de handicap et le recours au secteur adapté et protégé. OETH y sera présent lors de la conférence :

Alternance, intérim... Quels nouveaux recours pour l'emploi de TH ?
La loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel instaure de nouveaux recours pour l'emploi de travailleurs handicapés ? Quels sont ces nouveaux recours ? Quels sont les avantages pour les entreprises ? 

Le 28 mai de 16h30 à 17h45.
Plus d'informations ici.

 

Dans le cadre de sa participation et de son partenariat à l'opération DuoDay, OETH soutient les établissements couverts par son accord dans le mise en place de duos. Ainsi, le 16 mai de nombreuses actions seront mises en place, à commencer par Sarah Bouidia.

Sarah a 29 ans. Fraichement diplômée après 3 années passées en contrat d'alternance, elle est aujourd'hui monitrice-éducatrice auprès d'enfants en situation de handicap. Le 16 mai elle participera à l'opération DuoDay en accueillant Julien. Cette journée a un sens particulier pour elle. Elle nous explique pourquoi. #DuoDay2019

L'A.S.E.I est une association qui a pour objet, l'accompagnement, l'éducation, l’insertion des personnes en situation de handicap et des personnes dépendantes et fragilisées. En tant qu'adhérente à la FEHAP est fait partie de l'accord handicap OETH.

Sarah est issue du dispositif OASIS Handicap qu'elle a suivi en 2016. OASIS Handicap est un dispositif innovant pour faciliter l’accès des personnes en situation de handicap aux métiers du secteur social et médico-social.
 

RENDEZ-VOUS LE 16 MAI sur notre fil Twitter pour suivre la journée de Sarah
 

Le 16 mai 2019, partout en France, l'opération DuoDay permettra la formation de duos entre des personnes en situation de handicap et des professionnels volontaires dans de nombreuses entreprises, collectivité ou associations. Objectif : ensemble, dépasser nos préjugés et avancer vers l’inclusion. Retrouvez toutes les informations sur www.duoday.fr

 

 

Haut de page

Inscription à la newsletter

Les champs avec une * sont obligatoire